• 7 mars 2019

    [Vidéo] Nous sommes déjà tous des sans bureau fixe

    Très largement débattu ces derniers temps, Elodie DALLONGEVILLE revient sur le passage au « sans bureau fixe » à l’occasion d’une interview réalisée par neufdixsept lors du Future of Work .

    Les avantages du « sans bureau fixe »

    « Pourquoi investir dans la pratique du sans bureau fixe ? Déjà parce que nous pouvons tous être sans bureau fixe à partir du moment où l’on a un téléphone portable et/ou un ordinateur. Nous avons désormais notre bureau avec nous, et de fait […] Nous allons pouvoir travailler chez nous ou depuis un café, avant d’aller rejoindre une réunion, des clients ou des prestataires ».

    Quand bien même ce changement ne s’improvise pas : « La stratégie de travail nomade nécessite d’avoir une vue globale. A partir du moment où il s’agit d’une stratégie, il est important de poser l’ensemble des éléments sur la table et de se questionner : quels sont les enjeux que je veux servir dans ma politique de travail nomade ? Est-ce que je veux favoriser la qualité de vie au travail de mes collaborateurs, est-ce que je veux permettre à chacun de réduire son temps de transport, de mieux équilibrer sa vie professionnelle et personnelle, est-ce que ce sont des enjeux immobiliers ? La stratégie de travail nomade nécessite bien de prendre en compte tous les angles, de définir de manière concertée les enjeux qui sont poursuivis, et finalement d’aller chercher les modalités qui vont le mieux correspondre à l’entreprise en fonction des objectifs qui sont poursuivis. »

    Ce phénomène du « sans bureau fixe » n’est pas sans impacter l’évolution même des espaces de travail : « A partir du moment où l’on travaille de manière nomade, quand on revient dans l’entreprise, on va trouver un travail plus collaboratif et collectif. Et forcément, cela a un impact sur la manière dont on conçoit les espaces de travail. Il faut d’abord se questionner sur ce qu’on va y faire, quel est le sens du travail. Puis, on va aménager les espaces en conséquence pour qu’ils soient bien une ressource au service des collaborateurs et de l’entreprise. »

    Découvrez l’intégralité de l’interview

    Commentaires (0)

    Laisser un commentaire

    Required fields are marked *

Pas d'articles plus récents